1. Jérémy Liron
    Paysage 210, 2021
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  2. Jérémy Liron
    Paysage 203, 2021
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  3. Jérémy Liron
    Paysage 202, 2021
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  4. Jérémy Liron
    Paysage 204, 2021
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  5. Jérémy Liron
    Paysage 200, 2021
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  6. Jérémy Liron
    Paysage 196, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm / chaque panneau

    Collection publique / Musée Paul Dini
  7. Jérémy Liron
    Paysage 195, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm / chaque panneau

    Collection particulière
  8. Jérémy Liron
    Paysage 193, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  9. Jérémy Liron
    Paysage 197, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  10. Jérémy Liron
    Paysage 192, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  11. Jérémy Liron
    Paysage 190, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  12. Jérémy Liron
    Paysage 189, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  13. Jérémy Liron
    Sans titre, 2021
    Huile sur toile
    43 x 38 cm chaque (diptyque)

    Collection particulière
  14. Jérémy Liron
    Sans titre (ombres), 2021
    Huile sur toile
    41 x 33 cm
  15. Jérémy Liron
    Paysage 187, 2020
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  16. Jérémy Liron
    Sans titre, 2021
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  17. Jérémy Liron
    Sans titre, 2021
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  18. Jérémy Liron
    Sans titre (carré bleu), 2021
    Huile sur toile
    41 x 33 cm
  19. Jérémy Liron
    Sans titre, 2021
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  20. Jérémy Liron
    Sans titre (Villa Noailles), 2020
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  21. Jérémy Liron
    Paysage 180, 2020
    Huile sur toile
    172 x 280 cm (diptyque)
  22. Jérémy Liron
    Paysage 164, 2019
    Huile sur toile
    162 x 130 cm
  23. Jérémy Liron
    Paysage 171, 2019
    Huile sur toile
    162 x 130 cm

    Collection particulière
  24. Jérémy Liron
    Paysage 173, 2019
    Huile sur toile
    130 x 97 cm

    Collection particulière
  25. Jérémy Liron
    Paysage 167, 2019
    Huile sur toile
    116 x 89 cm
  26. Jérémy Liron
    SMDF 11, 2019
    Huile sur toile
    55 x 46 cm
  27. Jérémy Liron
    SMDF 13, 2019
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  28. Jérémy Liron
    CSMDF E, 2019
    Huile sur toile
    41 x 33 cm
  29. Jérémy Liron
    Sans titre, 2020
    Huile sur toile
    46 x 38 cm

    Collection particulière
  30. Jérémy Liron
    Sans titre (agave), 2019
    Huile sur toile
    100 x 81 cm
  31. Jérémy Liron
    Paysage 151, 2017
    Huile sur toile
    132 x 105 cm (encadrée)
  32. Jérémy Liron
    Paysage 158, 2018
    Huile sur toile
    162 x 260 cm (Diptyque)
  33. Jérémy Liron
    Paysage 152, 2018
    Huile sur toile
    130 x 160 cm (diptyque)

    Collection particulière
  34. Jérémy Liron
    Paysage 149, 2017
    Huile sur toile
    116 x 96 cm (encadrée)
  35. Jérémy Liron
    Paysage 145, 2017
    Huile sur toile
    172 x 141 cm chaque (encadrée)

    Collection Claudine et Jean-Marc Salomon
  36. Jérémy Liron
    Paysage 134, 2016
    Huile sur toile
    167 x 127 cm
  37. Jérémy Liron
    Paysage 128, 2014
    Huile sur toile
    123 x 123 cm
  38. Jérémy Liron
    Paysage 124, 2013
    Huile sur toile
    129 x 129 cm

    Collection particulière
  39. Jérémy Liron
    Paysage 97, 2011
    huile sur toile, cadre chêne et verre organique
    123 x 123 cm
  40. Jérémy Liron
    Paysage 91, 2010
    huile sur toile, cadre chêne et verre organique
    123 x 123 cm


Présentation

Suggestives, les images géométriques aux lignes temporelles, évoquent une mémoire lointaine aux tons clairs-obscurs. Langage mélancolique, architecture brute et moderne rappelant Le Corbusier, le paysage semble néanmoins se déformer. Troncs zigzagants, perspective décalée, ces lieux semblent lourds de sens et de souvenirs. Ils évoquent un espace pictural et mental tridimensionnel. Les toiles de l’artiste rappellent un peu Cézanne, avec ce sud de la France, ses touches étirées de matières, ses coulures. On retrouve un mélange paradoxal entre paysage urbain et végétation, entre lumière, chaleur et rigidité. Jérémy peint comme un auteur. Il utilise le figuratif, mais seulement pour déconstruire la réalité, en offrir une vision, une épiphanie. Et y révéler la forme et non le fond : c’est elle qui raconte quelque chose.

« Depuis un peu plus d’une dizaine d’années maintenant, je poursuis une série de tableaux intitulée Landscape(s) qui est la partie la plus identifiée de mon travail. Série qui se développe en une suite de tableaux de formats souvent similaires s’apparentant à des fragments où l’architecture dans ses relations avec le paysage ou la végétation tient le premier rôle. Mais en réalité, derrière l’apparence première un peu anecdotique parfois, ce qui m’intéresse est plus impalpable et a trait à quelque chose que l’on pourrait nommer « sentiment de présence » et qui investit le travail du regard. Qu’est-ce que regarder, qu’est-ce que surprendre une image à l’intérieur de l’espace du regard, qu’est-ce qui traverse le regard ou le met en perspective ? »

« Jérémy Liron : perception d’un vide inévitable », par Marie Zimberlin in Virtute, mai 2019 (extrait)


Jérémy Liron est né en 1980 à Marseille.
Il vit et travaille à Lyon.


Ses œuvres sont aujourd’hui présentes dans de nombreuses collections privées et publiques, parmi lesquelles le Musée Paul Dini, l’Hôtel des Arts de Toulon, la Fondation Colas, la Fondation Salomon, la collection de la Société Générale, les collections des villes de Lyon et Vénissieux, ainsi que plusieurs artothèques en France.

Jérémy Liron est également l’auteur de nombreux ouvrages littéraires et poétiques, portant aussi bien sur sa propre pratique de peintre que sur le travail d’autres artistes. Son travail a par ailleurs fait l’objet de nombreuses publications, dont la plus récente Récits, pensées, dérives & chutes vient d’être publiée aux éditions L’atelier contemporain (texte d’Armand Dupuy, préface de Marc Desgrandchamps, divers entretiens, 2020.)


array(1) { ["transform"]=> array(2) { ["fit"]=> array(2) { [0]=> int(1920) [1]=> int(1080) } ["compress"]=> int(100) } }